Installer un détecteur de fumée

Il est important (et obligatoire depuis 2015) d’installer au moins un détecteur de fumée dans votre habitation.

Chaque année, 250 000 incendies domestiques se déclenchent en France et font en moyenne 10 000 victimes dont 800 décès. Si 70% des incendies se déclarent le jour, les 30% restant ont lieu de nuit. Ils représentent ainsi 70% des accidents mortels car les gens ne se sont pas rendu compte de l’incendie.

État des lieux et réglementation

Détecteur de fuméeAvec le départ d’un incendie toutes les 2 min en France, et un taux d’équipement de ce type d’alarme anti-incendie dans les logements de seulement 2%, la France est donc manifestement sous équipée selon les statistiques du secrétariat d’Etat au Logement.

Ce dispositif, s’il est implanté dans plus de 80% des logements, permettrait de réduire de moitié le nombre de morts par an comme chez nos voisins les Norvégiens ou les Canadiens depuis que le dispositif est obligatoire chez eux.

C’est pourquoi la loi Morange et Melsot, adoptée le 9 mars 2010 et publiée dans le JO n°0058 du 10 mars 2010, est applicable depuis le 10 janvier 2011. Cette loi oblige tout occupant, propriétaire comme locataire, à installer au moins un détecteur de fumée dans leur logement avant le 8 mars 2015.

Les différents types de détecteur de fumée

Il existe 2 types de détecteurs de fumée :

  • les détecteurs de fumée à cellule photoélectrique ou «optiques», qui sont capables de détecter les débuts d’incendies causés par une cigarette qui brûlerait sur un tissu ou les feux mal éteints partant de la cuisine,
  • les détecteurs de fumée ioniques, qui sont interdits à la vente en France.

Vous ne trouverez donc dans notre pays que des détecteurs à cellule photoélectrique. Celui-ci doit impérativement être certifié selon la norme incendie européenne EN 14604, la mention NF étant bien sûr une marque de certification de qualité supplémentaire.

Où acheter vos détecteurs de fumée

J’en ai trouvé deux assez performants sur Amazon, le premier est un peu plus cher mais c’est également un détecteur de gaz. Il assure donc une double protection de votre foyer.

Détecteur de fumée
Installer un détecteur de fumée

Détecteur combiné Photo-électrique de fumée et de monoxyde de Carbone


Détecteur combiné Photo-électrique de fumée et de monoxyde de Carbone

Où installer les détecteurs de fumée

Pour être dans la norme, il faut avoir installé chez soi et à chaque niveau d’habitation – donc à chaque étage lorsqu’on a la chance d’avoir une maison – au moins un détecteur de fumée. De plus, il est conseillé de les installer de préférence à côté des chambres mais d’éviter la cuisine et la salle de bain, dont les particules de condensation peuvent déclencher de fausses alarmes.

Les détecteurs de fumée doivent être installés à au moins 3 mètres d’un appareil de cuisson pour minimiser les fausses alarmes lors de la cuisson. En règle générale évitez une installation dans la salle de bains ou la cuisine. Sous peine d’alerte intempestive lors de la cuisson du rôti dominical ou d’une douche longue et très chaude !

Installez les détecteurs de fumée en hauteur sur les murs ou les plafonds (n’oubliez pas que la fumée monte). Les alarmes murales doivent être installées à une distance maximale de 30 centimètres du plafond (jusqu’au haut de l’alarme). Ne l’installez pas près des fenêtres, des portes ou des conduits où les courants d’air pourraient nuire à leur fonctionnement.

Les détecteurs de fumée installés au sous-sol doivent être installés au plafond, au bas des escaliers menant au niveau suivant.

Entretien des détecteurs de fumée

Testez les détecteurs de fumée au moins une fois par mois à l’aide du bouton de test. Assurez-vous que tous les occupants de la maison et les enfants en particulier, comprennent le son du détecteur de fumée et savent comment réagir.

Pour ceux qui habitent en appartement ou même en studio et redoutent ces fausses alarmes lorsqu’ils cuisinent un aliment fumant alors que le détecteur est proche, sachez que certains équipements sont équipés d’un bouton de désactivation temporaire de l’alarme. De quoi éviter de voir la porte d’entrée enfoncée par des pompiers ! Mais pensez bien à réactiver l’alarme ensuite…

Et pour ceux qui ne sont toujours pas rassurés, il existe également des détecteurs de gaz qui vous avertiront de la présence éventuelle de monoxyde de carbone dans votre habitat.

Pour résumer, la protection de votre logement nécessite l’équipement d’un détecteur de fumée ou d’un détecteur de gaz, mais n’oubliez pas non plus que les extincteurs sont de bons outils pour éteindre un départ de feu.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *